Frisch [Paris 1951 ] rue Delambre

– J’habite ma nuit
Elle règne
Je traverse le temps
L’orage
Si le ciel saigne
Le vent fuit

– Dispose
Son chemin
Le temps choisit
Sache
Reposer
Ta marque

– J’entends
Ce que tu tais
Je vois
Ce que rien ne montre ô
Poésie des choses
Silencieuses

– J’ouvre chaque lettre
Je lie la phrase :
Par la parole
Je change la donne

– Par l’outil des mots
Se défait chaque chose
Et redevient nouvelle
Comme l’eau:
Se refait chaque geste de l’homme

– Dispose le bouquet
Mène la danse
Allume le feu
Habite vivement
La forêt du monde

20121116-194303.jpg

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s