Eté 41- village

Publicités

Un commentaire sur « Eté 41- village »

  1. Un chevet où s’appuie le regard vers le vaisseau silencieux ; espaces intérieurs masqués par les verres colorés de la modeste maîtresse vitre, par les lames des abat-sons et par les volets prêts à clore le monde du dedans. À moins que ne vibrent l’espace d’un moment les sons de l’orgue de chœur, les lumières aux fenêtres, le crissement des graviers dans les allées du cimetière ou le roucoulement des pigeons posés sur le clocher ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s