à Paul Verlman [1953 Lyon ]

Je n’ai pas travaillé depuis trois jours et vois tu déjà les visages me manquent, il faut alors que je sorte et que j’aille dans le grouillement des heures de pointe près de l’hôtel, ou chez un boulanger, au bar de la Gare (« Au Départ – Hôtell (sic) Brasserie – plats d’Auvergne »). Les visages me réconfortent rien qu’à les regarder, note que le train n’est pas le bon endroit parce que là en roulant les expressions sont mises en veilleuse ou bien au contraire il y a ceux qui se sentent obligés de bavarder pendant tout le trajet  mais ailleurs, partout ailleurs quelle merveille ces visages. Tu vas penser que je regarde juste les jeunes étrangères sans doute et tu auras tort ! Les beaux visages ? tort encore ; non juste ceux que le hasard me donne, ceux que n’alourdit pas l’apprêt, visages d’enfants ou vieux ridés, tachés, mais visages nourrissants et qu’il m’est possible de suivre quelques minutes, entrant alors dans leurs possibles pensées, observateur des émotions qui passent chez eux. Les jeunes visages vont très vite changer, les vieux aussi changent et bien sûr plus insensiblement, fondent et s’engrisent, et les revoir quelques jours après ou quelques mois plus tard – s’il s’agit des habitués du quartier – c’est la source d’une douleur tendre et ténue, comme un fil, cette marque du temps qui interroge : avons-nous assez vécu cet intervalle ? Mais je ne regarde jamais mon propre visage, ou si je le vois je ne le comprends pas ; immobile devant un miroir, inversé, il me juge sévèrement, et ne me parle jamais. Je n’existe pas physiquement, mais seulement comme une suite, une trace, une ornière de pensées boîteuses que je sais avoir eues, que je reconnais et dont je m’accommode encore. Et puis les livres bien sûr, je n’apprends rien sans eux, ceux que le lis m’habitent, sédimentent en moi.

Sincères amitiés aux tiens et compte bientôt sur moi à Paris

Jos. F.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s