chez Claire S [Paris 1946]

 » (…) Tu vois ; j’écris par mouvements disait Madeleine, andante, piano, scherzo, tu vois ce que je veux dire ? une écriture musicale, comme, comme …  je dirais rythmée par les émotions, essayant de rester dans un timbre dans un registre, écrire en tristesse mineure, en joie calme, en détermination marquée. Oui Schubert: le piano, et puis la clarinette, comme Mozart, oui son instrument préféré. Thème central et refrains, reprises avec rappels du rythme. Puis le matin allait, le bruit des oiseaux était acide et le monde plein de couleurs, journées ouvertes entre les ciels(…) »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s