collages [Steinbruch 1946]

… on pourrait aussi à l’aide de la photographie, revenir à ce jeu passé de mode que sont les collages : collages de textes, d’images, de lettres manuscrites ou imprimées, de couleurs, formes, en disposant les objets de manière variée, comme pour des natures mortes, ou mieux pour ces vies tranquilles (  » still-life « ) des anglo-saxons, ce qui décrit quand même mieux la petite lumière qui vibre dans les paysages-objets des peintres flamands, dans les corbeilles de fruits de Chardin ou Manet. Donc utiliser la photographie comme moyen d’écriture et que la poésie (si c’est de ça qu’il s’agit) passe à saute-mouton pour aller directement de la perception (l’image), à l’émotion, sans passer par les mots; manière de dire autrement en somme.

Publicités