soutirez le coeur [Paris sept 1957]

Traité du péristyle

Ecrivez sanglant si c’est Mardi
Ecrivez avec des pierres, mettez du lest au bout des phrases
Assassinez cyniquement les majuscules
Syntaxez vous sur les barricades des lèvres
Alanguissez les mots, raffutez les
Jouissez par la langue imponctuée
Crachez votre douceur, déroutez l’avenir
C’est Mardi je dis, c’est Jeudi je doute
Soyez inexorablement flou
Vous serez toujours en dessous de la moyenne des autres oiseaux
Devenez voleur, adverbe, amer, lascif
Ecartez les ailes
Abdiquez les adjectifs
Forgez des verbes d’action volatile
Conjuguez irrégulièrement à l’huile de rage
Etalez vous dans la page
Jetez vous à l’encre
Pêchez par ignorance
Harponnez, puisez dans des gouffres
Devinez des réponses à des non-questions
Dormez juste du sommeil des deux oreilles
Soutirez le coeur

Publicités

Un commentaire sur « soutirez le coeur [Paris sept 1957] »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s