effacement 1

p1430205.1300043514.jpg

Publicités

2 commentaires sur « effacement 1 »

  1. difficile de reprendre le fil…
    Comme un autoportrait assisté, en face un couple en train de boire le café, « perdu en lui-même » (souvent les couples, vous savez : ne faire qu’un) qui peut-être a accepté d’appuyer sur le déclencheur pour photographier un lecteur-qui ne regarde même pas ni ne sourit d’ailleurs- sur la pelouse un beau prunus blanc sur branches noires (nom scientifique oublié). Voilà, presque le début d’un roman-photo

  2. ici au JDP les bancs sont « adoptables »: on verse une somme et on en devient mécène pour les siècles des siècles, comme les arbres pétrifiés, c’est donc le contraire de l’effacement, mais par contre les petits figurants décoratifs qui s’assoient là sont des vagabonds, des errants, des effacés en puissance. Seule la grande nature demeure, seule peut être la soif de vie de la Terre à travers l’extrême force des lumières sur les plantes, et ce malgré toute la fureur que nous mettons à user le monde, à négliger l’existence. Un jour le photographe reviendra ici, feuilles aux arbres et dans nos poches, tout recommencera sur l’effacement. Et si le soleil ne brille qu’un instant, il nous comble malgré tout.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s