Les poètes aux yeux
De verre, aux yeux
D’écaille de lunettes
Aux rides devenues profondes
A la peau périphérique un peu grise
Les écrivains aux marges

Mais la poésie !

Les poètes aux habitations
Incertaines, aux revenus
Irréguliers mais suffisants
Aux coudes usés aux colères acides
D’enfants battus, à la foi intacte
D’excommuniés

Mais la poésie !

Les poètes aux jalousies de filles
Et à l’orgueil un peu malade, les sectaires
Avec leur cravate mal assortie
Eux qui habitent les antichambres
Les cercles, ou le dernier carré
Les décorés, les névrosés, les déracinés
Les ignorés, les soupirants, les aspirants, les résistants
Les prurigineux, les chauves
Les convalescents
Les laborieux
Les poètes quoi

Mais la poésie…

 

Publicités

2 commentaires sur «  »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s