mon cher Gilles

p1430241.1299267348.jpg

Publicités

2 commentaires sur « mon cher Gilles »

  1. Cher Pierre-Gilles (n’oublions pas Pierre) car oui, c’est sans doute à vous que j’aurais aimé écrire, non je ne connais rien à la supraconductivité ni aux cristaux liquides, mais oui, l’ordre et le désordre : vous ne pouvez imaginer à quel point je m’y retrouve , enfin pas toujours, et les « objets fragiles », quel beau titre.
    Gilles de Rais n’est pas vraiment fréquentable, et le poète-chanteur canadien ne chante pas très bien, enfin, à mon sens ; c’est votre voix que je préfère, Pierre-Gilles.

  2. @ promeneurs: les ponts de Paris, comme les livres, permettent de voir passer d’autres vies qui s’écoulent, d’avoir un moment le regard qui surplombe ou qui navigue (regard-vague). Les livres sont des ponts, des passeurs d’époque, faux temps perdu, intensification de la vie en fait

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s