la nuit

Les enfants
dorment comme
des clés
dans la serrure

Et tu vis
ton sommeil
à mon côté
comme
un diesel
lointain
sur une barque
de pêche
qui s’en va
pour lancer
ses filets

Ce soir la lune
a un parfum
de melon
pâle
qui fait oublier
aux Parques
leurs
ciseaux
jamais rouillés

Werner LAMBERSY Rubis sur l’ongle (Ed Hermaphrodite; 2005)

werner-lambersy.1299340895.JPG

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s