Genève [mai 1932]

convoque
mais retiens
le mot

laisse
le vivre
sa vie de vent

laisse
sur tes lèvres
la trace
d’avant

le mot
 d’avant
la parole
de plus loin

là où l’idée
prend sa racine
se resserre

avant que le son
prenne son élan
s’envole


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s