instrument

Le violon de la langue a longtemps grincé: un jour d’enfance pourtant, retour d’été, elle sentit comme naturellement la place des mains, le geste du cou. Jamais elle n’a plus quitté son bois séculaire. Trouvée la place de sa voix.

•••

On me demande si les images sont des mots.

•••

On peut donner sa parole
mais on achète le silence.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s